Fredelion

- Le retour des acheteurs étrangers à Paris : une bonne nouvelle ?

Le 23/01/2023

La crise sanitaire ne serait plus qu’un lointain souvenir à en croire les chiffres de la chambre des notaires de Paris. En effet, la Ville lumière n’a pas perdu de son charme et la riche clientèle étrangère nous l’a fait savoir au cours du 1er semestre 2022. Ainsi, 9% des acquéreurs parisiens étaient des étrangers, un record qui n’était plus atteint depuis 2015.

Alors quelles sont les conséquences de ce regain d’intérêt pour la capitale ? À quoi s’attendre en 2023 ?

Quelles conséquences sur le marché immobilier parisien ?

Les acheteurs étrangers sont de retour et ont jeté leur dévolu sur les arrondissements huppés de notre capitale. En effet, d’après Thierry Delesalle, notaire à Paris et Président de la commission des statistiques immobilières, le 6éme, le 7éme, le 8éme arrondissement ont enregistré respectivement,18%, 20% et 16% d’achats réalisés par des acquéreurs étrangers. 

Ces chiffres marquent le retour des Américains et des Suisses, talonnés de prêt par les Chinois. La principale raison de ce regain est le recul de l’euro par rapport aux dollars. Cette variation profite donc aux étrangers qui voient leur pouvoir d’achat augmenté. 

Mais ce come-back pourrait bien entraîner une hausse des prix du marché parisien, alimentée par la spéculation immobilière !

Une variation de prix inégale par arrondissement 

En effet, le retour de la clientèle étrangère accentue les inégalités entre les différents quartiers parisiens. 

La chambre des notaires de Paris a enregistré une baisse des prix des appartements anciens au 2éme trimestre 2022 dans 12 arrondissements de la Capitale, comme dans le 9éme et le 11éme (-0.4%) et dans le 19éme (-4.8%)

À contrario, les prix des quartiers chics ont grimpé de 5% dans les 6éme et 7éme où la barre des 14 000 € le mètre carré a été franchie.

Par ailleurs, les notaires ont vu passer des transactions spectaculaires telles un duplex de 310 m² proches du Trocadéro dans le 16éme ou encore un triplex dans le 5éme, négociés à 11 millions d’euros soit 36 000 € le m². Des chiffres vertigineux qui confirment que le retour des étrangers à Paris risque bien d’influencer la moyenne des prix parisiens.

A quoi s’attendre en 2023 ?

Mais faut-il craindre une tendance haussière en 2023 ? Les notaires sont partagés. En effet, d’après les avant-contrats du 4éme trimestre 2022, il est constaté des prix légèrement orientés à la baisse dans de nombreux départements.

De même, la hausse des taux d’emprunt, le seuil du taux d’usure ou encore l’inflation ralentissent l’obtention des crédits immobiliers. Résultat ? Une capacité d’emprunt des ménages en berne. Par conséquent, le prix du marché immobilier devrait s’ajuster en fonction de l’offre et la demande, avec une tendance à la baisse.  

Malgré une prévision incertaine, l’immobilier reste une valeur refuge dans un contexte inflationniste. En outre, l’envie de déménager des Français est intacte avec toujours plus de flexibilité grâce à l’émergence du télétravail. L’effondrement du marché immobilier ne devrait pas être pour demain et ce malgré une conjoncture incertaine. 







Partager ce contenu

- Pour rester connecté et connaître nos dernières actualités, abonnez-vous à la newsletter FREDÉLION !

Loading...
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Fredelion pour gérer votre demande de contact. Elles sont conservées pour la durée nécessaire à la gestion de la relation client dans le respect des prescriptions légales applicables et sont destinées au responsable de la publication de ce site : Fredelion.
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant Fredelion europe@fredelion.com ou en utilisant ce formulaire. Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://www.bloctel.gouv.fr/
- Restons en contact
Suivez-nous sur les réseaux sociaux